ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

lundi 4 mars 2019

GRAIN FARMERS N° 31 : February 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 31 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of February 2019, there was an early start of rains in some West African countries like Benin. As a result, the marketing of new grains continued and stabilized or even lowered prices in many markets.
However, storage ahead of institutional purchases and the lean season by grain operators along value added chains could help raise prices in the coming weeks:
By country, the situation is as follows:

For Rice: The trend has been towards price stability in 7 countries namely Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Togo, Niger and Benin. Slight price increases were noted in Ghana and Senegal;

For Maize: Price stability has been noted in Senegal, Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Togo and Niger. Only Ghana and Benin recorded slight price increases;

For the millet: Despite the start of storage operated by grain operators, the trend during the month was towards price stability on all markets moitored namely Senegal, Guinea, Mali, Ivory Coast , Burkina-Faso, Ghana, Togo, Benin, Niger

For Sorghum: Price stability has been recorded in Senegal, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Benin and Niger. Only Togo has noted a slight drop in prices on its markets.

CEREALIERS N° 31 : Février 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°31 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Février 2019, on a noté un démarrage précoce des pluies dans certains pays d’Afrique de l’Ouest à l’instar du Bénin. Aussi, les mises en marché des nouvelles céréales se sont poursuivies et ont permis de stabiliser voire baisser les prix sur bon nombre de marchés suivis. Cependant, le stockage en prélude aux achats institutionnels et à la période de soudure opéré par les acteurs céréaliers le long des chaines de valeur ajoutées pourrait contribuer à hausser les prix au cours des prochaines semaines :
Par pays, la situation est la suivante : 

Pour le Riz : La tendance a été à la stabilité dans 7 pays à savoir la Guinée, le Mali, la Côte-d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Togo, le Niger et le Bénin. De légères hausses de prix ont été notées au Ghana et au Sénégal.

Pour le Maïs : Les stabilités de prix ont été notées au Sénégal, en Guinée, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, au Togo et au Niger. Seuls le Ghana et le Bénin ont enregistrés de légères hausses de prix ;

Pour le Mil : En dépit du démarrage du stockage opéré par les acteurs céréaliers, la tendance au cours de ce mois a été à la stabilité sur la totalité des marchés suivis à savoir le Sénégal, la Guinée, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Niger

Pour le Sorgho : Des stabilités de prix ont été enregistrées au Sénégal, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, au Ghana, au Bénin et au Niger.  Seul le Togo a noté une légère baisse de prix sur ses marchés.

lundi 4 février 2019

GRAIN FARMERS N° 30 : January 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 30 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of January 2019, globally the markets continued to be supplied with new cereals (maize, rice, millet, sorghum), all that coupled with the destocking of old stocks operated by the cereal actors favoured the price stability and even lower prices in the vast majority of markets in West African countries monitored. However, we must mention that, the start of institutional purchases in Burkina-Faso, caused a slight rise in prices during this month on the markets of this country despite the good availability. Consolidated state purchases are also in sight in other countries, such as Niger, and could in the coming months help to stabilize or even raise price levels. Overall, the situation by grain sector and by country is as follows:

For rice: The trend has been towards price stability in markets in the vast majority of West African countries monitored (Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Benin). Two countries (Senegal and Niger) recorded slight price declines in their markets. Only Burkina Faso recorded a slight rise in prices on its markets.

For maize: Senegal, Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo and Benin recorded stable prices compared to last month, while Guinea and Niger saw price decreases. Slight price increases were noted only in the Burkina Faso markets.

For millet: The trend has been towards price stability on almost all the markets monitored (Senegal, Guinea, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin). Niger was the only country where market prices were down while Burkina Faso was also the only country where there was an increase.

For sorghum: Price decreases have been noted in the markets followed by Senegal and Niger. On the other hand, the trend was towards price stability in Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo and Benin. Only Burkina has recorded a price increase on its markets.

LES CEREALIERS N° 30 : Janvier 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°30 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Janvier 2019, globalement les marchés ont continué à être approvisionné en nouvelles céréales (maïs, riz, mil, sorgho), toute chose qui couplé au déstockage d’anciens stocks opéré par les acteurs céréaliers a favorisé la stabilité voire la baisse des prix sur la grande majorité des marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis. Cependant, il faut signaler le démarrage des achats institutionnels au Burkina-Faso qui a provoqué au cours de ce mois une légère hausse des prix sur les marchés de ce pays malgré la bonne disponibilité existante. Des achats groupés étatiques sont en vue aussi dans d’autres pays à l’instar du Niger et pourraient au cours des prochains mois contribué à stabiliser voire remonter les niveaux de prix.
Globalement, la situation par filière céréalière et par pays se présente comme suit :

Pour le riz : La tendance a été à la stabilité sur les marchés de la grande majorité des pays d’Afrique de l’Ouest suivis (Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin). Deux pays (Sénégal et Niger) ont enregistré de légères baisses de prix sur leurs marchés. Seul le Burkina-Faso a enregistré une légère hausse des prix sur ses marchés.  

Pour le maïs : Le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin ont enregistré des prix stables en comparaison au mois passé tandis que la Guinée et le Niger observaient des baisses de prix. De légères hausses de prix ont été notées seulement sur les marchés du Burkina-Faso.

Pour le mil : La tendance a été à la stabilité sur la quasi-totalité des marchés suivis (Sénégal, Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin). Le Niger a été le seul pays où les prix sur les marchés étaient à la baisse tandis que le Burkina-Faso était aussi le seul pays où enregistrait une hausse.

Pour le sorgho : Des baisses de prix ont été notées sur les marchés suivis du Sénégal et du Niger. Par contre, la tendance était à la stabilité au Mali, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin. Seul le Burkina a enregistré une hausse de prix sur ses marchés.