ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

lundi 5 novembre 2018

GRAIN FARMERS N° 27 : October 2018


Market situation in a nutshell:

To download the issue 27 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of October 2018, better than in September, new crops began to appear on the markets of West African countries, followed by an improvement in the availability of different cereals (maize, millet, sorghum, rice). As a result, prices began their seasonal decline, signalling the end of the lean season and the start of the marketing period for the new cereal harvests.
By sector, the situation is as follows:

For rice: During the month of October 2018, 2 countries (Senegal and Niger) experienced slight price increases in their markets. Prices remained stable in the markets of 5 countries (Guinea, Mali, Burkina-Faso, Ghana, Benin) and 2 countries experienced price decreases namely the Republic of Côte d'Ivoire and Togo.

For maize: Slight price declines were observed on the markets of 4 countries followed namely Mali, Ivory Coast, Togo while the trend was towards price stability in Senegal, Guinea, Ghana , Benin, and Niger.

For millet: While 7 countries (Senegal, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin, Niger) on the 9 follow-ups recorded a price stability on their markets, the trend was rather downward in Burkina-Faso whose supply has improved with the actual presence of new crops on the markets and the rise in prices in Guinea due to the weakening of supply.

For sorghum: While Mali and Burkina-Faso recorded slight price decreases related to new harvests and the destocking of old stocks by the actors, the trend was towards price stability on the Senegal, Côte d'Ivoire and Côte d'Ivoire markets. Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin and Niger.

CEREALIERS N° 27 : Octobre 2018

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°27 sur le marché des céréales,En cliquant ici

Au cours de ce mois d’Octobre 2018, mieux qu’au mois de septembre, les nouvelles récoltes ont commencé à faire leur apparition sur les marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis avec pour corollaire l’amélioration de la disponibilité des différentes céréales (maïs, mil, sorgho, riz). En conséquence les prix ont commencé à amorcer leur baisse saisonnière annonçant ainsi la fin de la période de soudure et le démarrage de la période de commercialisation des nouvelles récoltes céréalières.
Par filière la situation est la suivante :

Pour le riz : Au cours de ce mois d’Octobre 2018, 2 pays (Sénégal et le Niger) ont connu de légères hausses de prix sur leurs marchés. Les prix sont restés stables sur les marchés de 5 pays (Guinée, Mali, Burkina-Faso, Ghana, Bénin) et 2 pays ont connu des baisses de prix à savoir la République de Côte d’Ivoire et celle du Togo.

Pour le maïs : De légères baisses de prix ont été observées sur les marchés de 4 pays suivis à savoir le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo alors que la tendance était à la stabilité des prix au Sénégal, en Guinée, au Ghana, au Bénin, et au Niger.

Pour le mil : Alors que 7 pays (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Niger) sur les 9 suivis enregistraient une stabilité de prix sur leurs marchés, la tendance était plutôt à la baisse au Burkina-Faso dont l’offre s’est améliorée avec la présence effective de nouvelles récoltes sur les marchés et à la hausse des prix en Guinée liée à l’affaiblissement de l’offre.

Pour le sorgho : Alors que la Mali et le Burkina-Faso enregistraient de légères baisses de prix liées aux nouvelles récoltes et au déstockage des anciens stocks par les acteurs, la tendance était à la stabilité des prix sur les marchés du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Niger.

jeudi 4 octobre 2018

GRAIN FARMERS N° 26 : September 2018


 Market situation in a nutshell:

To download the issue 26 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of September 2018, overall available stocks of cereals have seen decreases especially for millet and sorghum. However, prices remained stable in the majority of the markets monitored thanks to the (still tentative) appearance of new crops in some markets and thanks to the large imports that helped improve supply. Thus, we should take notice that, we are gradually heading towards the end of the lean season in the West African countries monitored and prices have not gone up excessively high.

For rice: With the exception of Côte d'Ivoire where there has been a slight decline in prices following the marketing of new rice, and Niger where slight price increases related to the depletion of stocks in the face of non-weak demand, the trend has been towards stability in all 7 other markets monitored (Senegal, Guinea, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo and Benin)

For maize: 3 countries (Senegal, Guinea, Mali) experienced slight price increases following the depletion of stocks and poor market supply, while 2 countries (Côte d'Ivoire and Niger) experienced slight declines following the introduction of new maize. Stability has been more prevalent in 4 countries namely Burkina Faso, Ghana, Togo and Benin.

For millet: The trend has been towards price stability in the majority of the markets monitored (Senegal, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin), it has been declining in 2 countries (Burkina Faso and Niger). Only Guinea has seen a slight price increase in its markets.

For Sorghum: Price fluctuations have been very variable depending on the country. While the situation was stable in the markets of Senegal, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Benin, and Mali, Burkina Faso recorded a slight increase in price while Niger observed a slight decrease in price.

CEREALIERS N° 26 : Septembre 2018


La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°26 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Septembre 2018, globalement les stocks disponibles de céréales ont connu des baisses voir des épuisements en particulier pour ce qui concerne le mil et le sorgho. Cependant, les prix sont restés stables sur la majorité des marchés surveillés à la faveur de l’apparition (encore timide) des nouvelles récoltes sur certains marchés et grâce aux importantes importations qui ont permis d’améliorer l’offre. Ainsi, nous pouvons retenir que nous tendons petit à petit vers la fin de la période de soudure dans les pays d’Afrique de l’Ouest suivis avec des prix qui ne sont pas monté excessivement haut.

Pour le riz : A l’exception de la Côte d’Ivoire où on a assisté à une légère baisse de prix consécutive à la mise en marché du nouveau riz, et du Niger où de légères hausses de prix liées à l’épuisement des stocks face à la demande qui ne faiblit pas ont été observées, la tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des 7 autres marchés suivis (Sénégal, Guinée, Mali, Burkina, Ghana, Togo, et Bénin)

Pour le Maïs : 3 pays (Sénégal, Guinée, Mali) ont connu de légères hausse de prix suite à l’épuisement des stocks et à la faible alimentation des marchés alors que 2 pays (Côte d’Ivoire et Niger) ont connu de légères baisses à la suite à la mise en marché du nouveau maïs. La stabilité a été plutôt de mise dans 4 pays à savoir le Burkina, le Ghana, le Togo et le Bénin.

Pour le mil : La tendance a été à la stabilité des prix sur la majorité des marchés suivis (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin), elle a été à la baisse dans 2 pays (Burkina-Faso et Niger). Seul la Guinée a connu une légère hausse de prix sur ses marchés.

Pour le Sorgho : Les fluctuations de prix ont été très variables en fonction des pays. Pendant que la situation était à la stabilité sur les marchés du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin, et du Mali, le Burkina-Faso enregistrait plutôt une légère hausse de prix tandis que le Niger observait une légère baisse de prix.