ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

vendredi 4 octobre 2019

GRAIN FARMERS N° 38 : September 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 38 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of September 2019, overall local grain stocks were down. However, these declines were offset by new early harvests marketed (albeit timid) but also by import flows.
Also, in contrast to the expected price increases in the millet and sorghum markets in particular, the trend has been towards stability. This stability was favoured by the substitution made by the actors in favour of other more accessible cereals. Also remember that we are gradually emerging from the lean period but with prices that have stagnated in stability and have not experienced real increases. By grain sector the trend is as follows:
For rice: The good supply of markets has favoured the continuation of price stability on the markets of Senegal, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo and Benin. Early harvests have even begun to cause prices to fall in Côte d'Ivoire.
For Maize: The good offers recorded on the markets have favoured price stability in the markets of Senegal, Mali, Ghana, and Togo. The trend has been rather downward in the markets of Côte d'Ivoire, Burkina, Benin and Nigeria
For the millet: The trend has been towards price stability in all markets monitored by the main producing countries despite the limited level of supply.
For Sorghum: Prices were stable during this month in all markets monitored in Senegal, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo, Benin, Ivory Coast



CEREALIERS N° 38 : Septembre 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°38 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Septembre 2019, globalement les stocks locaux de céréales ont été en baisse. Cependant, ces baisses ont été compensées par les nouvelles récoltes précoces mis en marché (quoique timide) mais aussi par les flux d’importations.
Aussi, contrairement à la hausse des prix à laquelle on s’attendait notamment sur les marchés de mil et en partie du sorgho, la tendance a été plutôt à la stabilité. Cette stabilité a été favorisée par la substitution opérée par les acteurs en faveur des autres céréales plus accessibles. Retenons aussi que nous sortons petit à petit de la période de soudure mais avec des prix qui ont stagné dans la stabilité et n’ont pas connu de véritables hausses.
Par filière céréalière la tendance est la suivante :

Pour le riz Le bon approvisionnement des marchés a favorisé la poursuite de la stabilité des prix sur les marchés du Sénégal, du Mali, du Burkina, du Ghana, du Togo, du Bénin. Les récoltes précoces ont même commencé à provoquer la baisse des prix en Côte d’Ivoire.

Pour le Maïs Les bonnes offres enregistrées sur les marchés ont favorisé la stabilité des prix sur les marchés du Sénégal, du Mali, du Ghana, et du Togo. La tendance a été plutôt à la baisse sur les marchés de la Côte d’Ivoire, du Burkina, du Bénin et du Nigéria

Pour le Mil : La tendance a été à la stabilité des prix sur la totalité des marchés suivis des principaux pays producteurs malgré le niveau limité de l’offre.

Pour le Sorgho : Les prix ont été au cours de ce mois stables sur la totalité des marchés suivis du Sénégal, du Mali, du Burkina, du Ghana, du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire

mercredi 4 septembre 2019

GRAIN FARMERS N° 37 : August 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 37 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa,Click here 

During August 2019, good harvest prospects were confirmed in many of the countries monitored. The first harvests of the first crop cycle begun to appear on the agricultural markets.
Overall, the markets have been well supplied thanks to the destocking made by the actors and the cross-border flows. There is a relative price stability in the cereals sectors monitored:
By country, the trend is as follows:
For Rice: The trend during the month of August 2019 has been price stability in the markets of Senegal, Guinea, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo and Benin. A slight rise in prices was observed in the Kano markets in Nigeria.
For maize: With the exception of Burkina-Faso, where slight price decreases were observed, and Nigeria where increases were noticeable on the Kano markets, the trend was rather towards price stability overall. Other markets monitored in Senegal, Guinea, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo and Benin.
For Millet: While Senegal, Mali, Côte d'Ivoire, Togo and Benin recorded relative price stability in their markets, the trend was for slight declines in Burkina-Faso and Ghana.
For sorghum: All markets monitored showed price stability in their markets.

CEREALIERS N° 37 : Août 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°37 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois d’Août 2019, les bonnes perspectives de récolte se sont confirmées dans bon nombre de pays suivis.
Les premières récoltes du premier cycle cultural ont commencé à faire leur apparition sur les marchés agricoles.
Globalement les marchés ont été bien approvisionnés à la faveur du déstockage opéré par les acteurs et des flux transfrontaliers. On note une stabilité relative des prix sur les filières céréalières suivies :
Par pays, la tendance est la suivante :
Pour le Riz La tendance au cours de ce mois d’Août 2019 a été à la stabilité des prix sur les marchés du Sénégal, de la Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo et du Bénin. Une légère hausse des prix a été observée sur les marchés de Kano au Nigéria.
Pour le Maïs : A l’exception du Burkina-Faso où de légères baisses de prix ont été observées, et du Nigéria où des hausses ont été perceptibles sur les marchés de Kano, la tendance a plutôt été à la stabilité des prix sur la totalité des autres marchés suivis au Sénégal, en Guinée, au Mali, en côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo et au Bénin.
Pour le Mil : Pendant que le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Bénin enregistraient une stabilité relative des prix sur leurs marchés, la tendance était à de légères baisses au Burkina-Faso et au Ghana.
Pour le sorgho : La totalité des marchés suivis ont affiché une stabilité des prix sur leurs marchés.