ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

jeudi 4 octobre 2018


 Market situation in a nutshell:

To download the issue 26 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of September 2018, overall available stocks of cereals have seen decreases especially for millet and sorghum. However, prices remained stable in the majority of the markets monitored thanks to the (still tentative) appearance of new crops in some markets and thanks to the large imports that helped improve supply. Thus, we should take notice that, we are gradually heading towards the end of the lean season in the West African countries monitored and prices have not gone up excessively high.

For rice: With the exception of Côte d'Ivoire where there has been a slight decline in prices following the marketing of new rice, and Niger where slight price increases related to the depletion of stocks in the face of non-weak demand, the trend has been towards stability in all 7 other markets monitored (Senegal, Guinea, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo and Benin)

For maize: 3 countries (Senegal, Guinea, Mali) experienced slight price increases following the depletion of stocks and poor market supply, while 2 countries (Côte d'Ivoire and Niger) experienced slight declines following the introduction of new maize. Stability has been more prevalent in 4 countries namely Burkina Faso, Ghana, Togo and Benin.

For millet: The trend has been towards price stability in the majority of the markets monitored (Senegal, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin), it has been declining in 2 countries (Burkina Faso and Niger). Only Guinea has seen a slight price increase in its markets.

For Sorghum: Price fluctuations have been very variable depending on the country. While the situation was stable in the markets of Senegal, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Benin, and Mali, Burkina Faso recorded a slight increase in price while Niger observed a slight decrease in price.


La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°26 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Septembre 2018, globalement les stocks disponibles de céréales ont connu des baisses voir des épuisements en particulier pour ce qui concerne le mil et le sorgho. Cependant, les prix sont restés stables sur la majorité des marchés surveillés à la faveur de l’apparition (encore timide) des nouvelles récoltes sur certains marchés et grâce aux importantes importations qui ont permis d’améliorer l’offre. Ainsi, nous pouvons retenir que nous tendons petit à petit vers la fin de la période de soudure dans les pays d’Afrique de l’Ouest suivis avec des prix qui ne sont pas monté excessivement haut.

Pour le riz : A l’exception de la Côte d’Ivoire où on a assisté à une légère baisse de prix consécutive à la mise en marché du nouveau riz, et du Niger où de légères hausses de prix liées à l’épuisement des stocks face à la demande qui ne faiblit pas ont été observées, la tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des 7 autres marchés suivis (Sénégal, Guinée, Mali, Burkina, Ghana, Togo, et Bénin)

Pour le Maïs : 3 pays (Sénégal, Guinée, Mali) ont connu de légères hausse de prix suite à l’épuisement des stocks et à la faible alimentation des marchés alors que 2 pays (Côte d’Ivoire et Niger) ont connu de légères baisses à la suite à la mise en marché du nouveau maïs. La stabilité a été plutôt de mise dans 4 pays à savoir le Burkina, le Ghana, le Togo et le Bénin.

Pour le mil : La tendance a été à la stabilité des prix sur la majorité des marchés suivis (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin), elle a été à la baisse dans 2 pays (Burkina-Faso et Niger). Seul la Guinée a connu une légère hausse de prix sur ses marchés.

Pour le Sorgho : Les fluctuations de prix ont été très variables en fonction des pays. Pendant que la situation était à la stabilité sur les marchés du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin, et du Mali, le Burkina-Faso enregistrait plutôt une légère hausse de prix tandis que le Niger observait une légère baisse de prix.

mardi 4 septembre 2018


Market situation in a nutshell:

To download the issue 25 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of August 2018, the lean season which has settled everywhere in the countries of West Africa unfolds without much difficulty.

In addition, the climatic conditions made it possible to ensure a good vegetative development of the cereal crops. In the vast majority of countries, crop prospects are very good even if insect attacks (locusts and caterpillars) are reported in some countries like Niger and Benin.

For Rice: In Côte d'Ivoire and Niger, slight price increases have been observed for local rice, which is scarce but prices of imported rice are stable. In other countries, local rice and imported rice have stable prices 

For maize: Mali, Burkina Faso, Ghana and Togo have observed price stability in their markets. There has been a slight upward trend in Senegal where peasant stocks are being depleted and in Côte d'Ivoire where it seems that the small countryside has not been sufficient to meet the demand of national farmers. Only Benin, where the small country seems to have given very well, recorded a sharp drop in prices on its markets. This decline has influenced prices in Niger where the price of corn is stable or slightly down in cities.

For millet: The price trend has been stable in almost all the countries surveyed with the exception of Senegal where a slight increase has been recorded but prices are still lower than in other Sahelian countries. In Niger, prices fell slightly due to sales at social prices and destocking as harvests approach early in September

For Sorghum: In Burkina-Faso, prices are slightly higher because of the drop in stocks and the sustained demand during Tabaski, in Mali, however, prices are slightly down in Sikasso due to accelerating of destocking. In the rest of the sub region prices are relatively stable

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°25 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois d’Août 2018, la période de soudure qui s’est installé un peu partout dans les pays d’Afrique de l’Ouest se déroule sans grande difficulté.

Aussi, les conditions climatiques ont permis d’assurer un bon développement végétatif des cultures céréalières. Dans la grande majorité des pays, les perspectives de récolte s’annoncent très bonnes même si des attaques d’insectes (criquets et chenilles) sont signalées dans quelques pays à l’instar du Niger et du Bénin.

Pour le Riz : En Côte d’Ivoire et au Niger de légères hausses de prix ont été observées pour le riz local qui se fait rare mais les prix du riz importé sont stables. Dans les autres pays, riz local comme riz importé ont des prix stables.

Pour le Maïs : le Mali, le Burkina, le Ghana et le Togo ont observées une stabilité de prix sur leurs marchés. La tendance a été à une légère hausse au Sénégal où les stocks paysans s’épuisent et en Côte d’Ivoire où il semble que la petite campagne n’a pas été suffisante pour satisfaire la demande des éleveurs nationaux. Seul le Bénin, où la petite campagne semble avoir très bien donné, a enregistré une forte baisse de prix sur ses marchés. Cette baisse a influencé les prix au Niger où le prix du maïs et stable ou en légère baisse selon les villes.

Pour le Mil : La tendance des prix a été à la stabilité sur la quasi-totalité des pays surveillés à l’exception du Sénégal où une légère hausse a été enregistrée mais où les prix restent toujours plus bas que dans les autres pays sahéliens. Au Niger, les prix ont légèrement chuté du fait des ventes à prix sociaux et des déstockages à l’approche des récoltes précoces qui vont commencer en septembre.

Pour le Sorgho : Au Burkina-Faso, les prix sont en légère hausse du fait de la baisse des stocks et de la demande soutenue pendant la Tabaski, par contre au Mali, les prix sont en légère baisse à Sikasso du fait des déstockages qui s’accélèrent. Dans le reste de la sous-région les prix sont relativement stables.