ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

mercredi 5 juin 2019

GRAIN FARMERS N° 34 : May 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 34 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of May 2019, with the arrival of the Muslim fast, the commercial activities experienced a renewed enthusiasm. The good productions of rice and maize recorded both at the level of the West African region and at the international level allow for the moment to feed the markets well and to provoke price stability in the face of the good demand. For millet and sorghum, on the other hand, the strong demand from both consumers, stock keepers, and institutional buyers has started to cause slight increases in some markets, as in Niger, but the trend is still not widespread in all markets. By country and by speculation, the trend is as follows:

For rice: The trend has been towards price stability in the markets of 8 countries namely Senegal, Guinea, Mali, Ivory Coast, Burkina-Faso, Ghana, Togo and Benin. Only Niger has seen price declines in its markets.

For maize: Apart from Burkina-Faso where price decreases were recorded and Niger where the trend was on the rise, in all 7 other countries monitored namely Senegal, Guinea, the Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo and Benin, the trend was towards price stability compared to last month.

For millet: The rise in prices during the month of May 2019 begun to be visible on the markets of Niger and Burkina-Faso while the trend on the markets of the 7 other countries monitored was stable. These are Senegal, Guinea of ​​Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, and Benin.

For sorghum: The trend has been towards price stability on almost all markets monitored. In fact, 7 countries, namely Senegal, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo, and Benin recorded stable prices, while only Niger observed a rise in prices. its markets


CEREALIERS N° 34 : Mai 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°34 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois de Mai 2019, avec l’arrivée du jeûne musulman, les activités commerciales ont connu un regain d’engouement. Les bonnes productions de riz et de maïs enregistrées aussi bien au niveau de la région Ouest-Africaine qu’au plan international permettent pour le moment de bien alimenter les marchés et de provoquer une stabilité des prix face à la bonne demande. Pour le mil et le sorgho par contre, la forte demande à la fois des consommateurs, des stockeurs et des acheteurs institutionnels a commencé à provoquer de légères hausses sur certains marchés à l’instar du Niger mais la tendance n’est encore généralisée sur l’ensemble des marchés. Par pays et par spéculation, la tendance est la suivante :

Pour le riz : La tendance a été à la stabilité des prix sur les marchés de 8 pays à savoir le Sénégal, la Guinée, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin. Seul le Niger a observé des baisses de prix sur ses marchés.

Pour le maïs Mis à part le Burkina-Faso où des baisses de prix ont été enregistrées et le Niger où la tendance était à la hausse, au niveau de l’ensemble des 7 autres pays suivis à savoir le Sénégal, La Guinée, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Ghana , le Togo et le Bénin, la tendance était à la stabilité des prix en comparaison au mois passé.

Pour le mil : La hausse des prix au cours de ce mois de mai 2019 a commencé à être visible sur les marchés du Niger et du Burkina-Faso alors que la tendance sur les marchés des 7 autres pays suivis était à la stabilité. Il s’agit du Sénégal, de la Guinée du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, et du Bénin.

Pour le sorgho La tendance a été à la stabilité des prix sur la quasi-totalité des marchés suivis. En effet, 7 pays suivis à savoir le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin ont enregistré des prix stables tandis que seul le Niger a observé une hausse de prix sur ses marchés  

vendredi 3 mai 2019

GRAIN FARMERS N° 33 : APRIL 2019

Market situation in a nutshell:


To download the issue 33 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of April 2019, the markets continued as last month to be well supplied with cereals. Overall, trade remained dynamic but stocks began to decline. In the face of good and consistent demand, a slight rise in average prices is observed in the maize and millet markets. With the onset of the Muslim fast, when demands could increase further, prices could rise and spread to other sectors, particularly sorghum. However, world cereal prices are low and local stocks are sufficient for price increases to remain moderate.
By grain sector, the trend is as follows:

Rice: 7 of the 9 countries monitored recorded price stability in their markets. These are Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo and Benin. Only Niger and Senegal recorded slight price increases in their markets.

Maize: During the month of April 2019, 3 countries namely Senegal, Benin and Niger observed price increases in their markets while the trend was towards price stability in the markets of Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo.

Millet: While Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo and Burkina-Faso registered price stability in their markets, the trend was rather upward on the markets Senegal and Niger.

Sorghum: The trend during the month was towards stability in almost all markets in West African countries, with the exception of Niger, where price increases were visible.






LES CEREALIERS N° 33 : Avril 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°33 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Au cours de ce mois d’Avril 2019, les marchés ont continué comme au mois passé à être bien approvisionné en céréales. Dans l’ensemble, les échanges sont restés dynamiques mais les stocks ont commencé à diminuer. Face à la demande qui est resté bonne et constante, une légère hausse des prix moyens est observée sur les marchés du maïs et du mil. Avec le démarrage du jeûne musulman lors duquel les demandes pourraient encore s’accroître, la hausse des prix pourrait s’accentuer et s’étendre vers les autres filières notamment le sorgho. Toutefois, les prix mondiaux des céréales sont bas et les stocks locaux sont suffisants pour que les hausses de prix restent modérées.

Par filière céréalière, la tendance est la suivante :

Le Riz : 7 pays sur les 9 suivis ont enregistré des stabilités de prix sur leurs marchés. Il s’agit de la Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Ghana, du Togo et du Bénin. Seuls le Niger et le Sénégal ont enregistré de légères hausses de prix sur leurs marchés.

Le Maïs Au cours de ce mois d’Avril 2019, 3 pays à savoir le Sénégal, le Bénin et le Niger ont observé des hausses de prix sur leurs marchés tandis que la tendance était à la stabilité sur les marchés de la Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Ghana, du Togo.

Le Mil : Tandis que la Guinée, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso le Ghana, le Togo et le Burkina-Faso enregistraient une stabilité de prix sur leurs marchés, la tendance était plutôt à la hausse sur les marchés du Sénégal et du Niger.

Le Sorgho : La tendance au cours de ce mois a été à la stabilité sur la quasi-totalité des marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis à l’exception du Niger où des hausses de prix étaient visibles. En cliquant ici