ROAC-WAGN

ROAC-WAGN

lundi 5 août 2019

GRAIN FARMERS N° 36 : July 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 36 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

During the month of July 2019, globally there was a decline in stocks on almost all markets monitored for 4 crops (rice, corn, millet, sorghum).
However, this decline in stocks was offset by imports that stabilized prices, particularly in the rice, millet and sorghum markets. On the other hand, following the fall in demand on corn markets, there has been a downward trend in prices in this market.
It should also be noted that competition is fierce between imported maize and local corn. Especially in Senegal, where Malian maize is sold at a lower price than local maize.
By speculation, the trend is as follows:

For rice: Price decreases have been noted in the markets of Senegal, Burkina-Faso and Nigeria (Kano) while the trend has been towards price stability in the markets of Guinea, Mali, Ivory Coast, Togo and Benin)

For maize: Apart from Burkina-Faso and Nigeria, which experienced price declines in their markets, the trend was more towards stability in the markets of other countries monitored (Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Ghana , Togo and Benin)

For millet: Almost all markets monitored showed price stability in their markets (Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo and Benin with the exception of Senegal, where price increases were have been noted;

For sorghum: All markets monitored during the month of July 2019 showed price stability. This stability has been observed in Senegal, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo and Benin.


CEREALIERS N° 36 : Juillet 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°36 sur le marché des céréales, En cliquant ici
Au cours de ce mois de Juillet 2019, globalement on a noté une baisse des stocks sur la quasi-totalité des marchés suivis et ce pour les 4 spéculations (riz, maïs, mil, sorgho). Cependant, cette baisse des stocks a été compensée par des importations qui ont permis de stabiliser les prix notamment sur les marchés du riz, du mil et du sorgho. Par contre suite à la baisse de la demande sur les marchés de maïs on a observé une tendance à la baisse des prix sur ce marché. Notons également que la concurrence est rude entre le maïs importé et le maïs local. Notamment au Sénégal où le maïs malien est vendu à un prix plus bas que le maïs local.
Par spéculation la tendance est la suivante :
Pour le riz Des baisses de prix ont été notées sur les marchés du Sénégal, du Burkina-Faso et du Nigéria (Kano) alors que la tendance a été à la stabilité des prix sur les marchés de la Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Bénin)
Pour le maïs Mis à part le Burkina-Faso et le Nigéria qui ont enregistré des baisses de prix sur leurs marchés, la tendance était plutôt à la stabilité sur les marchés des autres pays suivis (Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo et Bénin)
Pour le mil : La quasi-totalité des marchés suivis affichait des stabilités de prix sur leurs marchés (Guinée, Mali, côte d’Ivoire, Burkina-Faso, Ghana, Togo et Bénin à l’exception du Sénégal où des hausses de prix ont été notées ;
Pour le sorgho : La totalité des marchés suivis au cours de ce mois de Juillet 2019 affichait une stabilité des prix. Cette stabilité a été observée au Sénégal, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, au Ghana, au Togo et au Bénin.

jeudi 4 juillet 2019

GRAIN FARMERS N° 35 : June 2019

Market situation in a nutshell:

To download the issue 35 of Grains Farmers, the bulletin of information about cereal market in West Africa, Click here

The commercial dynamics observed on cereal markets since last month have continued. Indeed, the markets during the month of June 2019 were characterized by a good supply following a good availability. Faced with this good offer, the demands were just as good and as a result we have seen the stability of prices on the markets especially for the maize, rice and sorghum sectors. It is only in the millet markets that slight increases have begun to be seen in the markets of the main producing countries, such as Niger and Senegal. By grain sector and by country, the trend is as follows:

For Rice: The trend has been towards price stability across all markets monitored. This trend is a result of the very good offer both at the regional and international level that faces a constant demand.

For maize: The trend has also been towards price stability on almost all markets monitored (Senegal, Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Togo, Benin, Nigeria). Only Niger has seen a slight rise in prices on its markets due to lower imports while demand is maintained.

For millet: While the trend was rising prices in the markets of Senegal, Niger, it was rather down in Burkina Faso. On the other hand, in the markets of Guinea, Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo and Benin, there was price stability

For sorghum: Apart from Burkina-Faso where slight price decreases have
 been noted and Niger where prices are rising, all other markets (Senegal, Mali, Ivory Coast, Ghana, Togo, Benin) have observed price stability in their markets.


CEREALIERS N° 35 : Juin 2019

La situation du marché en bref :

Téléchargez le bulletin N°35 sur le marché des céréales, En cliquant ici

Les dynamiques commerciales observées sur les marchés céréaliers depuis le mois passé se sont poursuivies. En effet, les marchés au cours de ce mois de Juin 2019 ont été caractérisés par un bon approvisionnement consécutif à une bonne disponibilité. Face à cette bonne offre, les demandes ont été tout aussi bonnes et en conséquence on a assisté à la stabilité des prix sur les marchés notamment pour les filières de maïs, de riz et en partie sur le sorgho. C’est seulement sur les marchés de mil que de légères hausses ont commencé à être perceptibles et ce sur les marchés des principaux pays producteurs comme le Niger et le Sénégal.

Par filière céréalière et par pays, la tendance est la suivante :

Pour le Riz : La tendance a été à la stabilité des prix sur la totalité des marchés suivis. Cette tendance est consécutive à la très bonne offre aussi bien au niveau régional qu’international qui fait face à une demande constante.

Pour le maïs : La tendance a été également à la stabilité des prix sur la quasi-totalité des marchés suivis (Sénégal, en Guinée, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigéria). Seul le Niger a enregistré une légère hausse des prix sur ses marchés en raison de la baisse des importations alors que la demande se maintient.

Pour le mil : Alors que la tendance était à la hausse des prix sur les marchés du Sénégal, du Niger, elle était plutôt à la baisse au Burkina-Faso. Par contre sur les marchés de Guinée, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin, enregistraient une stabilité de prix.

Pour le sorgho Mis à part le Burkina-Faso où de légères baisses de prix ont été notées et le Niger où les prix sont en hausse, l’ensemble des autres marchés (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin) ont observé des stabilités de prix sur leurs marchés.